Inna de Yard

Inna de Yard

Le collectif jamaïcain Inna de Yard est en tournée en Europe pour faire revivre l’état d’esprit du reggae des débuts.

INNA DE YARD / Plusieurs figures mythiques de l’île de Bob Marley et de jeunes musiciens fougueux se sont rassemblées sur la terrasse d’une maison, dans les collines de Kingston, pour exhumer l’essence de leur culture musicale. Un collectif s’est créé selon une même unité de lieu et de temps pour enregistrer un album original en quatre jours seulement. Parmi les plus connus du collectif, il y a les principales icônes jamaïcaines internationales encore en activité, comme Ken Boothe ou Cedric « Congos » Myton ; mais il y aussi des vétérans adulés par les spécialistes de reggae mais méconnus du grand public comme Lloyd Parks ou le trio des Viceroys ; et on retrouve enfin quelques jeunes talents émergeant de la nouvelle scène acoustique de Kingston comme Var, Kush McAnuff, Derajah et Steve Newland.

Plus qu’une musique, il s’agissait de faire revivre un état d’esprit. Alors qu’aujourd’hui, à Kingston, les jeunes musiciens et les stars du dancehall moderne s’isolent dans des cabines de studios aux équipements digitaux pour enregistrer leurs morceaux, INNA De YARD fait le pari inverse. La production mise sur la simplicité de l’orchestration, la chaleur du son acoustique, l’émotion brute des voix et l’énergie collective, ces instants précieux où la musique nait d’une communion entre musiciens, de façon organique et presque spirituelle. « The Power of Togetherness », comme disent parfois les rastas.


Toute l'actualité

L'actualité culturelle en Vendée
« novembre 2018 » loading...
L M M J V S D
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
Pub Sidebar Distribution